Vos Avocats

Avocats à Versailles, Maître FOHANNO et Maître GONTARD disposent d'une expérience de plus de 25 ans dans le règlement des conflits


Maître Dominique FOHANNO

A pour activité dominante le droit des personnes (divorce, séparation, enfant naturel, filiation, succession, changement de nom, liquidation de régimes matrimoniaux) et le contentieux prud'homal dont le licenciement et la rupture conventionnelle (négociée) du contrat de travail.


Pour la présentation de Maître FOHANNO, en sa qualité d'avocat exerçant une activité judiciaire, merci de consulter son site


Maître Martine GONTARD

A pour activité dominante le droit des personnes (divorce, filiation, litiges relatifs aux enfants naturels) et le droit immobilier. Elle a obtenu le certificat de formation en droit collaboratif le 4 décembre 2015.

 



Vos avocats ont choisi de se spécialiser dans le règlement amiable des conflits

Parce qu'ils vous permettent d'élaborer avec votre contradicteur, grâce à la négociation, une solution pérenne, préservant les intérêts de chaque partie, dont vous conserverez la maîtrise et en conséquence, d'en accepter l'exécution.

 

Maître Dominique FOHANNO et Maître Martine GONTARD, avocats au Barreau de Versailles - médiateur, spécialisées dans le règlement amiable des conflits - vous aideront après une phase de négociation à trouver la solution la plus adaptée à votre différend, en préservant vos intérêts.

 

Maître GONTARD et Maître FOHANNO vous aideront à dégager vos besoins essentiels afin que les décisions soient au plus près de vos intérêts et de vos valeurs.

 

La procédure judiciaire n'est pas la seule voie ouverte pour résoudre vos conflits ; vous pouvez choisir de résoudre votre conflit à l'amiable.

 

En quelques mois, quelques semaines, parfois quelques heures, Maître FOHANNO et Maître GONTARD tenteront de vous aider à résoudre votre conflit amiablement. Conflit pour lequel aucune solution n'a été trouvée depuis des mois, voire des années. Elles vous permettront de rétablir la communication entre les parties et favoriser, dans la plupart des cas, la reprise des relations.

 

 

Ainsi seront préservés les intérêts familiaux, sociaux et économiques.